68% des Israéliens sont opposés à ce qu'Israël se retire de «tout le Golan»

Publié le par mai_si

Deux tiers des Israéliens opposés à un retrait intégral du Golan

Plus des deux tiers des Israéliens sont opposés à ce qu'Israël se retire de l'ensemble du plateau syrien du Golan conquis en juin 1967 en échange de la paix avec la Syrie, selon un sondage publié vendredi.

68% des Israéliens sont opposés à ce qu'Israël se retire de «tout le Golan» contre 32% en faveur, mais seulement 51% sont opposés à un retrait partiel du Golan. Les autres 49% d'Israéliens (juifs et arabes) sont prêts à céder le Golan, intégralement ou en partie, en échange de la paix.

Par ailleurs, 74% des Israéliens «ne croient pas que le président syrien Bachar Al-Assad cherche sérieusement» à parvenir à la paix avec Israël, selon cette enquête d'opinion.

Le président syrien affirmé, dans une interview publiée jeudi, avoir été informé par la Turquie de la disposition d'Israël à se retirer du Golan comme prix pour la paix et a confirmé des efforts de médiation turcs depuis 2007.

En Israël, le porte-parole du premier ministre Ehud Olmert, Mark Regev, a dit ne pas avoir de «commentaire spécifique» à faire mais a de nouveau souligné qu'Israël «veut la paix et souhaite engager des négociations avec la Syrie».

Les négociations entre Israël et la Syrie, sont suspendues depuis janvier 2000, après avoir achoppé sur la question du Golan dont la Syrie réclame la restitution totale jusqu'au bord du lac de Tibériade, principale réserve d'eau douce d'Israël.

Israël et la Syrie sont formellement en état de guerre depuis 1948 mais ont signé des accords d'armistice ou de cessez-le-feu.

Le sondage publié par la quotidien Yediot Aharonot a été réalisé par l'institut indépendant Dahaf, sur un échantillon représentatif de 500 Israéliens juifs et arabes, avec une marge d'erreur de 4,5 %.

Agence France-Presse

Jérusalem


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article